Page archived courtesy of the Geocities Archive Project https://www.geocitiesarchive.org
Please help us spread the word by liking or sharing the Facebook link below :-)


 
Géneral
L'universite
Les Clubs
Les Thèses
Photo
Tiaret
Journal

Pratique
Guide
Meteo
Sortir a Tiaret


Partenaires

 

STAT

- Design by Faire de l'Or -

Recommander Tihert.tk Premier Club Virtuelle des Etudiants Tiartiens

Jacques Berque naquit à Frenda, en 1910

En mai 1932, Jacques Berque, alors agrégatif de lettres classiques, renonce à sa carrière enseignante et rentre précipitamment en Algérie

Son père l’envoie séjourner sous la tente sur les Hauts Plateaux du Hodna,

De ce séjour, Jacques Berque tirera la matière d’un premier article qui paraît quatre ans plus tard dans la prestigieuse REVUE AFRICAINE.

Il embrasse entre temps la carrière administrative en mars 1934,

Il rédige un premier opuscule sur l’étude des contrats nord- africains qui paraît en 1936.

Jacques Berque s’attela à un programme d’anthropologie juridique.

Nommé contrôleur civil des tribunaux indigènes marocains (1934-1937), puis adjoint municipal à Fès (1937-1940)

Il retrouve ensuite le monde rural comme chef d’annexe dans le Gharb (1940-1943),

Il gagne le service politique du protectorat à Rabat (1943-1945)

Il devient chef de bureau d’études (1945-1947)

Il finira sa carrière d’administrateur colonial en 1953 en tant que contrôleur civil.

Il compose sa thèse sur les Structures sociales du Haut-Atlas (1955),

1957 il entre au collège de France, où il occupa durant un quart de siècle la chaire d’histoire sociale de l’islam contemporain.

Il obtint une direction d’études à l’EPHE qui lui permettra de diriger de nombreux étudiants dans leurs études doctorales.

1959, Jacques Berque a été expert d’éducation de base pour l’Unesco à Sir Al-Layyan, en Egypte, et il a aussi effectué une mission du même ordre au Liban.

Ce n’est qu’après avoir pris sa retraite du Collège de France, en 1980, à la faveur de l’accession aux plus hautes sphères de l'état d’un de ses proches, que Jacques Berque renouera avec ce rôle de conseiller du prince.

Mais mis à part ces quelques missions ponctuelles, plus rien ne devait le détourner de la traduction exégétique du Coran, entreprise au début de l’année 1982 et achevée dans sa version définitive, à la veille de sa mort, en 1995.I

Il est mort le 27 juin 1995, terrassé en plein ouvrage par une crise cardiaque, à Saint-Julien-en-Born, le village landais

Alain MAHE
(Extraits de la présentation de « Jacques BERQUE, Opéra minora » Volume 1, Ed. Bouchère, 2001)

(APS) le 25/01/04

 

Frenda: inauguration de l'annexe de la bibliothèque nationale "d'El Hamma":

Des milliers de citoyens et de citoyennes de cette ville ont tenu à réserver au chef de l'État un accueil coloré et enthousiaste dans une atmosphère de liesse, agrémentée de salves de baroud des cavaliers, signes avec lesquels les habitants de cette région expriment toujours leur hospitalité et leur estime à leur hôte les plus illustres.

Devant autant de ferveur, le président de la République a parcouru à pied le trajet séparant, sur plusieurs centaines de mètres l'entrée de la ville, richement pavoisée et arborant des portraits géants de M. Abdelaziz Bouteflika, du siège de l'annexe de la bibliothèque nationale. Cette bibliothèque est riche d'un fonds de 865 titres et de 10 manuscrits représentant un don légué par le philosophe français Jacques Berque, natif de Frenda.

L'inauguration de cette annexe par le chef de l'État, en présence de Mme veuve Berque et de son fils, est considérée comme un hommage à la mémoire de cet illustre penseur et à ses multiples contributions pour la compréhension de l'Islam. Cette institution constituera, également, un enrichissement culturel et historique - pour la région.

Parmi le lot d'ouvrages légués par le défunt Jacques Berque, a-t-on notamment précisé au président Bouteflika, figurent dix manuscrits originaux traitant de l'Islam. A ce sujet, le chef de l'État a insisté sur la nécessité de "les conserver dans des présentoirs appropries et d'en prendre grand soin afin que ce patrimoine exceptionnel soit préservé de toute détérioration et déprédation". Le président de la République a également recommande d'en élaborer des copies afin que chercheurs puissent en disposer.

Cette annexe, qui dispose d'une salle de lecture de 325 mètres carrés, d'un hall d'exposition et d'autres locaux, est enrichie d'un fonds documentaire de 15.000 ouvrages offerts par la bibliothèque nationale, de 340 titres, dons du ministère de la culture et de la communication ainsi que de 300 autres offerts par l'ambassade de France en Algérie.

Selon le directeur de la bibliothèque nationale "d'El Hamma", tous les manuscrits de Jacques Berque, se trouvant à Belfort (France), seront transférés à "El Hamma".

A l'occasion de cette cérémonie inaugurale, le président de la République a également pris connaissance du projet de création d'un centre des études khaldouniennes à Taoughazout (bourgade proche de Frenda), ou Ibn Khaldoun a séjourné durant quatre années et entame l'écriture de ses "Prolégomènes".

La maquette de cette future infrastructure a été présentée au chef de l'État qui a souligne la nécessité d'ériger ce centre en pole de rayonnement du savoir et de la connaissance destine à réhabiliter la dimension civilisationnelle et universelle de l'auteur de "La Moukadima". Ce nouvel établissement disposera d'une salle de conférence de 200 places, d'un hall d'expositions, d'une bibliothèque, de trois laboratoires, d'une salle de réunion ainsi que de 20 logements de fonction.

Le président de la république avait procédé, à Frenda, au terme de la cérémonie inaugurale de l'annexe de la bibliothèque nationale ''d'El Hamma'', à la baptisation d'une école fondamentale du nom du défunt Kouider Boualga, ancien cadre de l'éducation et connu pour avoir présidé aux destinées de la société de géographie d'Oran".

"El Moudjahid" du 25/01/2004

Hommage à Jacques Berque

Le président de la république, M. Abdelaziz Bouteflika, a inauguré, hier à Frenda, l’annexe de la Bibliothèque nationale d’El Hamma. (...)
L’inauguration de cette annexe par le chef de l’État, en présence de Mme Vve Berque et de son fils, est considérée comme un hommage à la mémoire de cet illustre penseur et à ses multiples contributions pour la compréhension de l’islam. Cette institution constituera, également, un enrichissement culturel et historique pour la région. Parmi le lot d’ouvrages légués par le défunt Jacques Berque, a-t-on notamment précisé au Président Bouteflika, figurent dix manuscrits originaux traitant de l’islam. A ce sujet, le Chef de l’État a insisté sur la nécessité de «les conserver dans des présentoirs appropriés et d’en prendre grand soin afin que ce patrimoine exceptionnel soit préservé de toute détérioration et déperdition». Le Président de la République a également recommandé d’en élaborer des copies afin que les chercheurs puissent en disposer.(...)

L’inauguration de cette annexe par le chef de l’État, en présence de Mme Vve Berque et de son fils, est considérée comme un hommage à la mémoire de cet illustre penseur et à ses multiples contributions pour la compréhension de l’islam. Cette institution constituera, également, un enrichissement culturel et historique pour la région.

HORIZONS

"Horizons" du 26/01/2004"

La commune de Frenda sort de l'anonymat

"Frenda sera désormais citée comme étant la première ville algérienne choisie pour accueillir la première annexe de la Bibliothèque nationale. Elle porte le nom du célèbre orientaliste Jacques Berque. Natif de Frenda (1910) le penseur français a laissé une vingtaine d'ouvrages sur la sociologie et l'histoire du monde arabe. Hier, en compagnie de l'épouse du défunt, de la ministre de la culture et de la communication, et de DG de la Bibliothèque Nationale le président de la république a inauguré la bibliothèque. L'espace contient 16.515 livres et manuscrits pour certains très rares car datant de l'époque rostémides. M. Bouteflika a insisté pour que ces précieuses lithographies soient protégées des vicissitudes du temps et des vols"

" L'Expression " du 26/01/2004

"Bouteflika s'est rendu à Frenda, où il a eu droit à uns deuxième bain de foule .Il a inauguré une annexe de la bibliothèque nationale baptisée J Berque l'un des plus grands arabisants qui s'est toujours considéré comme un passeur entre la culture plaidant pour un dialogue entre l'occident et l'islam. Il est aussi le traducteur du livre saint du Coran"

LE MAGHREB

"Le Maghreb" du 26/01/2004"

"Le président s'est rendu à la daïra de Frenda où il a inauguré la bibliothèque baptisée du nom de J Berque un spécialiste du monde arabe né en 1910 en Algérie la cérémonie a eu lieu en présence de sa Veuve Mme Berque et de son fils qui ont fait don de 850 oeuvres . Le président a insisté sur l'importance de préserver ce patrimoine culturel symbole des relations entre les peuples de la Méditerranéenne"

"La Tribune" du 26/01/2004"

" A son arrivée dans cette commune l'épouse du défunt J. Berque, natif de la région, le directeur de la bibliothèque nationale, ainsi que les responsables locaux ont accueilli le président qui a procédé à l'inauguration de cette structurelle de grande importance. Et pour cause l'annexe comprend les écrits originaux du grand homme de culture qu'était Jacques Berque ainsi que ses oeuvres offertes par son épouse. Celle ci a tenu également à faire un don de 865 livres à la bibliothèque. Le président a pris connaissance des détails du projet d'un centre des études khaldouniennes qui comprend, lui aussi, une bibliothèque, des salles de conférences, des bureaux de recherches et des laboratoires, le projet, dont les délais de réalisation est de 18 mois, coûtera 78 millions de dinars"

"Le jeune indépendant" du 26/01/2004

"A Frenda, commune distante d'une soixantaine de kilomètres de la ville de Tiaret, le président Bouteflika a inspecté l'annexe de la bibliothèque nationale. Il est prévu également la création d'un centre d'études khaldouniennes. La bibliothèque de Frenda constitue un hommage à l'écrivain J. Berque. L'orientaliste français est né dans cette commune. Son épouse qui a été invitée à cette occasion, a fait don de 865 livres et 10 manuscrits. L'ambassadeur de France à Alger a également offert 300 livres en la circonstance. Le président Bouteflika a insisté auprès des responsables de la bibliothèque pour qu'ils prennent soin des manuscrits de Jacques Berque.

"Le Quotidien d'Oran" le 25/01/2004

"Le cortège présidentiel, (...) s’est dirigé sur Frenda où Bouteflika a rendu visite à l’annexe de la Bibliothèque nationale, accueilli à sa descente de voiture par Mme Julia Berque, la veuve du célèbre orientaliste disparu Jacques Berque".

src www.frenda.org http://www.frenda.org/jbhaut.htm

1